7 jours pour débrancher


1. Un enfant passe en moyenne 850 heures par an à l’école contre 1200 heures devant les écrans de télévision, d’ordinateurs et consoles.

2. Un enfant de 11 ans a, en moyenne, déjà vu 8000 meurtres à la télévision.

3. Les capacités de concentration des enfants ont été divisées par 4 en 30 ans suite à l'apparition de la télévision...

4. Le temps de discussion dans les familles a été divisé par trois ces 20 dernières années.

5. Les émissions les plus regardées par les enfants sont la téléréalité et le journal télévisé !

6. La consommation excessive d'écrans dès le plus jeune âge réduit considérablement les chances de réussite scolaire et augmente l'apparition de comportements violents.

L’utilisation des écrans (télévisions, consoles, ordinateurs) a pris une place considérable dans nos vies. Si elle est une forme de progrès, de nombreuses études montrent qu’elle entraîne aussi de la violence, des capacités de concentration amoindries, un rythme de vie de famille régi par les horaires du journal, des séries, etc… Les nouveaux moyens de « communication » (SMS, MSN, Facebook) ont eux aussi pris un essor considérable.

Quelles places ces nouvelles technologies laissent-elles aux discussions autour du feu, avec ses voisins ou tout simplement aux jeux de société en famille ?

 

    L’idée de la semaine sans écran (rebaptisée "7 jours pour débrancher") consiste à prendre conscience des conséquences de cette consommation (ses avantages et dangers potentiels) puis de se lancer un défi simple : peut-on vivre une semaine en utilisant le moins possible ces fameux écrans en faisant des activités ensemble, en partageant de bons moments ensemble ?


Vous souhaitez proposer une activité, un atelier lors de cette semaine, pour un, deux, trois, ...dix enfants. C'est très simple remplissez le formulaire sur la page 'proposer une activité'.


Le déroulement...

Après un sondage via l'école sur la consommation d'écrans dans les foyers, des débats s'instaurent dans les classes autour des avantages et inconvénients potentiels des écrans. L'expérience est ensuite amenée sous forme de défi : "Et si on essayait de vivre en limitant leur utilisation, pendant une semaine, juste pour voir ce qu'on peut faire à la place ?"

 Durant cette semaine, plusieurs activités, soirées, rencontres, animations sont proposées...

 Par exemple : rencontre avec un artisan, soirée musique, concours de dessin, jeux de société, couture, vélo, bricolage, cuisine, initiation sportive, ballades, bibliothèque…

 Les parents, partenaires du projet, mettent aussi en place d’autres activités à la maison pendant cette période (jeux de société, etc...). Ils peuvent, comme tout autre habitant de la commune ou membre d’association, proposer des idées d’activités.

   Enfin, suite à cette semaine, un bilan est fait afin de tirer les apports de cette expérience.

    Tous les acteurs du village, enfants, parents, habitants, professionnels et associations, sont les bienvenus pour participer au projet !